skip to Main Content
Un Voyage Européen #81 – Eisleben (Allemagne)

Un Voyage européen #81 – Eisleben (Allemagne)

Séries d'articles : Allemagne

La Réforme protestante du seizième siècle était un mouvement théologique qui a apporté une transformation radicale dans chaque domaine de la société, d’abord en Europe septentrionale, et plus tard dans le monde entier. Un des principaux acteurs de la Réforme était bien évidemment Martin Luther.

Il est impossible de comprendre la Réforme protestante sans apprendre la vie de Luther. C’était ce que croyait l’historien suisse du dix-neuvième siècle, Jean-Henri Merle d’Aubigné, lorsqu’il écrivait au sujet de l’histoire de la Réforme :

La connaissance de la Réformation qui s’opéra dans le cœur de Luther donne seule la clef de la réformation de l’Eglise. Ce n’est que par l’étude de l’œuvre particulière qu’on peut avoir l’intelligence de l’œuvre générale. Ceux qui négligent la première ne connaîtront de la seconde que les formes et les dehors. Ils pourront savoir certains événements et certains résultats, mais ils ne connaîtront pas la nature intrinsèque de ce renouvellement, parce que le principe de vie qui en fut l’âme leur demeurera caché.

Avec le commentaire de Merle d’Aubigné en tête, nous visiterons donc certains des endroits qui ont influencé la vie du réformateur allemand.

Aujourd’hui, nous commencerons avec le lieu de naissance de Martin Luther. Il s’agit d’une petite ville appelée Eisleben, dans la région allemande de Saxe, à 70 km à l’ouest de Leipzig et à 80 km au sud de Magdebourg. Etant donné qu’Eisleben est aussi le lieu de décès de Martin Luther, il y a en fait deux musées dédiés au père de la Réforme protestante, un dans la maison de sa naissance et l’autre dans la maison de sa mort.

La maison de naissance de Martin Luther est en fait située dans une rue nommée Lutherstrasse. La maison actuelle fut construite à la fin du 17èmesiècle, plus de deux cents ans après la naissance de Luther. Et en fait, cette maison est désormais un témoignage, non seulement de la naissance de Martin Luther, mais aussi d’un des fruits les plus importants que la Réforme protestante offrit à l’Europe.

Mais avant de parler du fruit, explorons d’abord qui étaient les parents de Martin Luther et quels étaient les événements qui entourèrent sa naissance.

Les parents de Martin Luther, Margaret et Hans, étaient des Chrétiens pieux. Hans Luther est né dans une famille agricole de Möhra, un village près d’Eisenach, la ville où Jean-Sébastien Bach naîtra plus tard (étape 16). La mère de Luther, née Margaret Lindemann, était de Bad Neustadt an der Saale, qui se trouve à environ septante kilomètres de Möhra.

Peu après leur mariage à Eisenach, le père de Hans décéda. Et étant donné qu’il n’était pas le fils aîné de la famille, Hans Luther n’hérita pas de la ferme. Au lieu de choisir de travailler pour son frère, Hans décida de chercher un travail dans les mines de la région d’Eisleben. Et donc, peu après que Hans et Margaret arrivèrent dans cette ville, Margaret donna naissance à un fils, le 10 novembre 1483.

Le jour suivant, Hans et Margaret emmenèrent leur enfant à la St.Petri-Pauli Kirche (Eglise de Saint-Pierre et Saint-Paul), plus loin dans la rue, afin de le baptiser. Et comme c’était la coutume à l’époque, l’enfant reçut son nom le jour de son baptême. Et étant donné que le 11 novembre était le jour de la Saint-Martin, l’enfant fut nommé Martin, en l’honneur du célèbre évêque de Tours.

Même si Hans Luther avait la réputation d’être un travailleur diligent et de confiance, sa vie professionnelle ne réussit pas autant qu’il l’avait espéré dans la ville. Et donc, à peine six mois plus tard, le couple et bébé Martin quittèrent Eisleben et déménagèrent dans la localité proche de Mansfeld.

Plus de deux cents ans après la naissance de Martin Luther, la maison d’Eisleben fut totalement détruite par un incendie. Très rapidement, les autorités de la ville décidèrent de reconstruire la maison afin de préserver la mémoire du Réformateur. Cependant, ils ne voulaient pas seulement transformer cette maison en un simple mémorial pour Luther. Ils décidèrent aussi d’y établir une école gratuite, ainsi qu’un centre d’aumônerie pour les pauvres.

L’établissement d’une école gratuite pour les pauvres met en lumière un des fruits de la Réforme protestante, lequel était de rendre l’éducation disponible à tous. Mais pourquoi les Réformateurs insistèrent-ils tant sur l’éducation ?

Une des croyances de base de la Réforme était Sola Scriptura, en d’autres termes, la conviction que la Bible était la seule Parole de Dieu faisant autorité. Sur base de cette conviction, les Réformateurs comprirent que tout le monde devait être capable de lire et de comprendre la Bible pour soi-même. Afin de rendre ceci possible, non seulement ils traduisirent la Bible dans la langue du peuple, mais ils cherchèrent aussi à rendre l’éducation disponible à tous.

L’objectif principal de l’éducation, selon les Réformateurs, était d’amener le peuple à la connaissance de Dieu. C’est pourquoi l’école d’Eisleben enseignait des compétences de base comme la lecture, l’écriture et l’arithmétique. Mais de manière plus importante, l’école enseignait le Petit catéchisme de Martin Luther, lequel offrait aux élèves la connaissance de Dieu, la compréhension que Dieu était le créateur de toutes choses et le caractère moral nécessaire pour la construction d’une société saine.

Malheureusement, dans la plupart des pays occidentaux, le système éducatif actuel est clairement déconnecté de ses fondations bibliques, et n’offre donc pas ces éléments de base qui sont fondamentaux pour nos nations. La maison de naissance de Martin Luther est par conséquent aussi bien un rappel des racines bibliques de l’éducation qu’un appel à ramener notre système éducatif à Dieu.

A la semaine prochaine ailleurs en Europe.

Cédric Placentino

Responsable Centre Schuman pour l’Europe italienne et française

Suivez Un Voyage européen here.

Photo: Wikipedia – Utilisateur: Hans Bosch – Licence: https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/legalcode

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top