skip to Main Content
La Menace à La Démocratie En Europe

La menace à la démocratie en Europe

Du Baldaquin de prière (édition 88)

Dans le monde entier, la démocratie parlementaire a été de plus en plus à risque depuis plus ou moins dix ans.

Qu’est-ce que la démocratie ?

Au cours d’un long processus de plusieurs siècles, la forme d’Etat de « démocratie parlementaire » s’est développée politiquement dans les pays d’Europe. Son essence est ce qu’on appelle « la séparation des pouvoirs ». Au contraire de la forme de gouvernement où tous les pouvoirs proviennent d’un seul endroit (monarque, dictateur), la démocratie détermine que le pouvoir de l’Etat doit toujours être divisé en trois : entre un parlement librement élu qui écrit les lois, le gouvernement qui implémente les lois et la Cour suprême qui supervise le travail des deux, garantissant ainsi les droits civils. Le gouvernement, ou son chef, est élu par un parlement ayant une majorité de plus de 50%. Pour gagner la majorité, il est souvent nécessaire de connecter deux ou plusieurs partis (coalitions). Ceux-ci se mettent d’accord sur un programme qu’ils veulent implémenter. Bien sûr, chaque parti essaye d’apporter un maximum des idées qu’ils ont promis aux électeurs, dans le « programme du gouvernement ». Ceci requiert cependant une chose : le compromis. Sans compromis, c’est-à-dire la réconciliation des intérêts, aucune démocratie ne peut vivre. Cela rend chaque électeur furieux. L’alternative est la suppression des autres opinions, la persécution ou la dictature. Beaucoup d’électeurs aujourd’hui ont oublié ou n’ont jamais fait l’expérience de choses comme le régime nazi ou la dictature communiste, et donc, ils vont dans les partis de protestation qui sont toujours d’accord avec eux. La protestation contre « ceux qui sont en haut » est le message de base de tous les populistes.

Cependant, plus les partis de protestation se renforcent, plus il devient difficile de remporter une majorité de plus de 50% pour la formation du gouvernement. Et plus de partis sont nécessaires pour une coalition, plus il y aura d’électeurs frustrés et plus vite les partis de protestation grandiront.

Où nous tenons-nous ?

En ce moment, nous sommes dans une pente critique pour la démocratie en Europe, laquelle est très dangereuse car dès que les populistes sont au pouvoir, c’est-à-dire dans un gouvernement avec plus de 50% au parlement, ils commencent à saper immédiatement la démocratie, par exemple l’indépendance du pouvoir judiciaire (Pologne, Hongrie, Italie sous Berlusconi et Salvini, Trump aux Etats-Unis).

Malheureusement, ces exemples montrent que la démocratie s’abolit elle-même par ses propres règles. Hitler fut élu démocratiquement. La bataille en Europe actuellement n’est plus entre les partis de « gauche » ou de « droite », mais entre la préservation de la démocratie ou « l’abolition du système ».

Qu’apprenons-nous de ceci ?

  1. Ne vous joignez pas à une manifestation ou à tout parti ayant un Non fondamental à un équilibre clair des pouvoirs !
  2. Trouvez si, dans un parti, des solutions concevables aux problèmes sont proposées ou si les peurs sont attisées et la colère contre « le système » est alimentée émotionnellement.
  3. Vérifiez dans l’esprit/dans la prière le charisme des dirigeants et les résultats de leur travail : vanité ? Hypocrisie ? Mainmise? Confusion et chaos ? Haine ? Impureté ? Mensonges (« fausses nouvelles ») ? Peurs ? Ou humilité, transparence, esprit d’équipe, clarté, respect pour les autres opinions, pureté sexuelle, faits vérifiables, sécurité fiable. Prenez le temps de lire Galates 5:16-26 et tirez vos conclusions politiques.

Prière

  • Rendez grâce pour la démocratie comme forme de gouvernement
  • Rendez grâce et priez pour notre gouvernement
  • Bénédictions, spécialement pour les politiciens individuels

Ortwin Schweitzer

Union européenne de prière

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top