skip to Main Content
Un Voyage Européen #50 – Ohcejohka (Finlande)

Un Voyage européen #50 – Ohcejohka (Finlande)

Pour marquer la cinquantième étape d’un Voyage européen, nous visiterons l’endroit le plus au nord de tout les endroits que nous avons exploré jusqu’à présent. 

Le Nord de la Finlande est une des régions les moins peuplées d’Europe. Les Samis y vivent et forment leur propre nation, avec une culture et une langue distincte. Et pourtant, même ici, l’Evangile a apporté une transformation significative au sein du peuple et dans toute la région.

Sur la plupart des cartes, l’endroit que nous visiterons est écrit en finnois sous le nom de Utsjoki. Mais cet endroit porte également d’autres noms dans plusieurs autres langues : Ohcejohka en same septentrional, Uccjuuhâ en same d’Inari, Uccjokk en same Skolt ou Utsjok en norvégien. Deux raisons expliquent ces nombreux noms. Tout d’abord, ce petit village est situé le long du fleuve Teno, qui forme aussi la frontière avec la Norvège. Ensuite, les noms en langues sames montrent que nous sommes dans un endroit où la proportion de gens dont la langue maternelle est le same est presque la même que ceux de langue maternelle finnoise. Mais, étant donné que nous sommes au cœur de la Laponie, la terre des Samis, j’utiliserai le nom same Ohcejohka.

Ohcejohka est entourée de collines couvertes de sapins, et est très isolé. Les villes les plus proches sont Karasjok (en Norvège) et Inari, toutes deux à environ 120 km d’ici. Le centre principal d’Ohcejohka est près du pont Sámi enjambant le fleuve. De là, nous prendrons la route 4, la plus longue route traversant toute la Finlande du nord au sud, pour nous arrêter cinq kilomètres plus loin, près d’un lac appelé Máttajávri en same septentrional ou Mantojärvi en finnois.

Il y a deux sites à visiter ici. A droite de la route se trouve une colline avec une église en pierre au sommet. Et à gauche de la route, au bord du lac, se trouvent plusieurs petites chalets en bois, simplement appelés les chalets de l’église.

L’église fut construite au milieu du 19ème siècle. Elle remplaça une autre église, construite en 1700, qui était tombée en décrépitude. Aujourd’hui, c’est l’église la plus septentrionale de l’Union européenne. Quant aux chalets de l’église, les premiers apparurent ici peu de temps après la construction de la première église, c’est-à-dire au début du 18ème siècle.

Les chalets nous offrent un aperçu du passé du peuple same. Regardons à leur histoire d’un peu plus près.

La population same est d’approximativement 100.000 personnes, répandue entre le nord de la Norvège, de la Suède et de la Finlande, ainsi que dans la Péninsule de Kola en Russie. Contrairement à d’autres peuples nordiques, les sames étaient principalement nomades par le passé, et leur activité principale était l’élevage des rennes, ce qui est toujours pratiqué de nos jours.

A cause de leur situation reculée, le peuple same était un des derniers à entendre l’évangile en Europe. Jusqu’au début du 16ème siècle, leur religion principale était le shamanisme.

Avant la Réforme, l’Eglise catholique romaine établit les deux premières paroisses de Laponie, à Tornio et Kemi. L’initiative missionnaire débuta sous le roi de Suède Gustav Vasa, lorsqu’il adopta la Réforme dans son pays. Et très rapidement, la majorité des Sames étaient baptisés dans la foi chrétienne.

Comme on l’a vu lors de précédents épisodes, la principale préoccupation de l’église après la Réforme était de propager l’alphabétisme et l’éducation au sein des gens du peuples, afin qu’ils puissent lire et apprendre la Parole de Dieu dans leur propre langue.

Il n’est donc pas surprenant que la littérature commença à se développer en langue same. Le premier livre de grammaire ABC fut publié au début du 17ème siècle. Ensuite, un livre d’office d’église, contenant le catéchisme de Luther, un livre de cantiques et un livre de prière, fut publié en 1647.

Répandre l’éducation était cependant une tâche ardue. L’église établit la première école en langue same ici à Ohcejohka. Mais malheureusement, elle ferma rapidement ses portes. Etant donné que les Sames étaient dispersés sur un large territoire, ils devaient effectuer d’énormes distances pour pouvoir aller à l’école, ce qui était bien évidemment prohibitif pour beaucoup de personnes.

L’église en Norvège avait aussi fait face au même problème. En guise de solution, ils développèrent un système où des enseignants itinérants, appelés catéchistes, se déplaçaient auprès des Sames. Ce système porta du fruit et fut donc adopté ici également.

Ces catéchistes itinérants étaient d’origine same. Ils étaient éduqués dès leur enfance par un prêtre luthérien et étaient subventionnés par l’Etat. Lorsqu’ils étaient prêts à enseigner, ils étaient envoyés en Laponie, de maison en maison, pour instruire les gens à lire et à apprendre le catéchisme. Ce réseau d’enseignants transforma profondément la nation same, élevant le niveau d’éducation et de connaissance de la Parole de Dieu. Ce système de catéchistes itinérants était encore d’usage au 20ème siècle.

Mais revenons aux chalets de l’église. Pourquoi furent-ils construits?

Etant donné que les gens devaient voyager de longues distances pour assister aux offices d’église à Ohcejohka, certaines familles commencèrent à construire des chalets près de l’église pour y passer la nuit. Bientôt, ces chalets se multiplièrent et devinrent des lieux de rencontre de toutes sortes, y compris pour le commerce ou pour des questions légales. Aujourd’hui, certains chalets ont été transformés en musée.

Dans cette minisérie dédiée à la Finlande, nous avons vu un aperçu de la manière dont l’Evangile a influencé chaque domaine de la société, atteignant même les coins les plus reculés du pays. Etant donné que l’Evangile a amené tant de bonnes choses en Finlande par le passé, il peut certainement façonner aussi son avenir.

A la semaine prochaine ailleurs en Europe.

Cédric Placentino

Responsable Centre Schuman pour l’Europe italienne et française

Suivez Un voyage européen ici.

Photo: Wikipedia – nom d’utilisateur: BishkekRocks – lien à la license: https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/legalcode

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Back To Top
WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com