skip to Main Content
Schuman Pour Enfants

Schuman pour enfants

Une présentation de Laura Mihaly lors du Forum sur l’état de l’Europe 2019 à Bucarest (Rapport écrit bientôt publié).

Schuman pour enfants

Je souhaite vous présenter brièvement un volet particulier du Centre Schuman qui est encore en formation : Schuman pour enfants.

Les porteurs (ou porteuses) de cette vision devaient être, comme vous l’aurez deviné, les mamans Schuman. Nous avons compris qu’il dépendait de nous de nous assurer que nos enfants comprendrons bien des grandes visions comme celle de Robert Schuman, une vision de pardon et de réconciliation, d’unité et de connexion, d’unité dans la diversité. Mais comment traduire une telle vision aux enfants alors que nous luttons quotidiennement pour retirer la télécommande de leurs petites mains et y mettre un livre à la place ? Et si vous êtes parents, vous comprendrez certainement que c’est une guerre que l’on combat chaque jour, pas pour notre territoire ou nos frontières, comme les mères-héros le firent avec leurs maris il y a 76 ans lors de la grande guerre. Aujourd’hui, nous nous battons pour les esprits et les âmes de ces petits.

Nous avons aussi compris qu’il n’était pas suffisant de former une seule pensée, celle de nos propres enfants. Qu’en est-il de celle de leurs camarades ? Et qu’en est-il de ceux qui les influencent, peut-être plus que vous le faites en tant que parents, dans certaines circonstances ? Avec ceci en tête, les mamans Schuman se sont mises à l’ouvrage ! Des personnages géniaux sont nés, comme Mystery Mouse (la Souris Mystère) qui emmène les enfants en voyage pour découvrir les endroits que la Bible a aidé à créer. Ou encore un roman pour pré-adolescents qui parle de football ainsi que de, vous ne le devinerez jamais,… mais oui… l’histoire de Schuman.

Ceci est une partie du travail d’une fantastique ‘maman Schuman’ finlandaise : Elina Placentino. Elle a aussi écrit un livre appelé What the Bible did ? (Ce que la Bible a fait)… et je suis sûre que d’autres idées mijotent encore dans sa cuisine.

En Roumanie, nous avons été encore plus fous ! L’an dernier, lors de la Journée de l’Europe, nous avons emmené nos enfants sur le campus universitaire de Cluj. Je me souviens être passée par la place principale où le 9 mai était célébré avec des fanfares et des discours politiques. Je me disais qu’à côté, dans la Faculté d’Histoire, ce jour allait être marqué d’une manière bien différente.

Les enfants présents aujourd’hui étaient douze à l’époque.[1]Ils ont envahi les sanctuaires d’étude, de livres et de recherche avec leurs rires et leurs questions curieuses, discutant sans complexe avec les étudiants, les professeurs et les gardes à l’entrée.

Le professeur a présenté les enfants aux étudiants qui allaient être leurs coordinateurs pour la journée. Les enfants étaient formés en équipes portant le nom d’un grand dirigeant : l’équipe Robert Schuman, l’équipe Jean Monnet, l’équipe Konrad Adenauer et l’équipe Altiero Spinelli.

La chasse au trésor commença ! Comme par magie, les portes de la bibliothèque étaient ouvertes pour eux, afin qu’ils puissent y trouver les indices au sujet du nom de leur équipe, sur leurs visions et leur grande œuvre, sur leur influence et leur détermination, sur l’histoire qu’ils ont écrite.

Des notes en couleurs leurs indiquaient la direction pour les quatre stations qu’ils devaient trouver dans tout le bâtiment. Imaginez tous ces enfants courant et riant qui ont attiré les différents professeurs hors de leurs classes pour comprendre quel était tout ce bruit J !

  1. Station de la bibliothèque : où les enfants étaient guidés pour rechercher l’information sur le nom que leur équipe portait.
  2. Station interview : les enfants avaient reçu des enregistreurs et étaient lâchés dans la cour de la faculté pour interroger ceux qu’ils rencontreraient sur le sujet du jour : la Journée de l’Europe !
  3. Station retranscription : Les enfants devaient écouter une interview dans un casque et retranscrire ce qu’ils ont entendu. Ils ont réalisé à quel point ce travail était difficile !
  4. Station vidéo : où ils ont regarder une courte vidéo sur la manière dont fonctionne l’Union européenne.

L’activité s’est terminée dans un bel auditorium, avec un puzzle à faire sur l’histoire de l’Union européenne et une carte de l’Europe à compléter avec les drapeaux des différents Etats-membres de l’Union européenne.

Voilà donc pour Schuman pour enfants : il s’agit de guerre, de sang et de larmes, sachant que nous façonnons ceux qui écrirons l’histoire future, mais il s’agit aussi d’amusement et de beaucoup d’imagination. 

Vous êtes bienvenus à nous rejoindre ! Merci beaucoup !

(La photo de cet article est la couverture du livre pour enfants: Le Père de l’Europe de Margriet Krijtenburg et Arjen de Wit)

Laura Mihaly

Membre du Centre Schuman pour les Etudes Européennes à Cluj (Roumanie) et initiatrice du projet Schuman pour enfants.


[1]Laura Mihaly est venue avec une chorale d’enfants de Cluj qui a chanté ‘L’hymne à la joie’ devant les participants du Forum

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top