skip to Main Content
Un Acteur Mondial De Premier Plan

Un acteur mondial de premier plan

l’Europe dans son ensemble compte encore dans le monde. Aux quatre coins du globe, ce nom seul rappelle la culture, la science, l’éducation, la prospérité, la paix, la démocratie, les droits de l’homme, un lieu sûr pour les réfugiés et pour les demandeurs d’asile, un modèle de société à suivre par d’autres. Dans beaucoup de domaines, l’Europe se classe première ou a la plus grande couverture.

Considérez les dix points suivants :

Première région économique au monde

L’Europe contient quatre des dix plus grandes économies : l’Allemagne, la France, la Grande-Bretagne et l’Italie. L’Union européenne est première au niveau du volume d’échange commercial et des investissements de capitaux. L’Union européenne, dans son ensemble, constitue la deuxième plus grande concentration d’activité économique au monde, avec un produit intérieur brut (PIB) de 19,5 trillions de dollars, juste après les Etats-Unis avec 20,2 trillions de dollars. Si nous ajoutons les Etats non-membres de l’Union européenne, ainsi que la Russie, l’Europe est première avec un PIB combiné de plus de 22 trillions de dollars. En comparaison, la Chine a un PIB de presque 14 trillions de dollars. Il est difficile d’estimer pendant combien de temps l’Europe tiendra ce rang, mais pour l’instant elle s’en sort encore très bien.

Influence politique mondiale

Deux des cinq membres permanents du Conseil de Sécurité des Nations Unies sont Européens occidentaux : la Grande-Bretagne et la France. Les Européens jouent un rôle décisif dans les négociations internationales, comme au sein de l’Organisation mondiale du commerce et des Nations Unies. Dans ces contextes, ils mettent particulièrement en avant des thèmes tels que la protection de l’environnement, le développement des sources d’énergie durable, le principe de précaution au sujet de la nourriture et de la médecine, les aspects éthiques de la biotechnologie, et la protection des espèces animales en danger. L’Union européenne était la première à décider d’un niveau cible pour réduire substantiellement les émissions de CO2, et à mesurer régulièrement la réduction accomplie.

Le modèle social européen

De tous les pays industrialisés au monde, l’Union européenne a le plus haut niveau de dépenses pour le bien-être et la sécurité sociale, et montre le plus bas pourcentage d’habitants vivant sous le seuil de pauvreté. Il y a moins d’inégalités entre les riches et les pauvres que partout ailleurs. Ce que l’on appelle le modèle social européen est considéré comme un exemple à suivre dans le monde moderne.

L’Europe culturelle s’étend et rayonne mondialement

L’Europe culturelle s’étend bien plus loin que l’Europe géographique, et pas seulement dans les territoires d’outre-mer et les anciennes colonies des Etats européens. La musique, les arts, la nourriture et la littérature européens se répandent dans le monde entier. Dans les sports, les pays européens jouent un rôle majeur, et dominent dans certains types de sports.

Les langues européennes sont des langues mondiales

Les langues européennes dominent le monde. L’anglais est la première langue dans l’économie, la science et la communication. L’espagnol, le français, le portugais et le russe sont d’autres langues mondiales.

L’influence de l’éducation, de la science et de la technologie européenne

Les universités et les institutions de recherches européennes se classent parmi les meilleures au monde. L’Europe est la première destination des étudiants étrangers souhaitant une éducation de haut niveau dans leur domaine. Ensemble, les pays européens attirent deux fois plus d’étudiants étrangers que les Etats-Unis.

Une destination majeure pour les immigrants et les réfugiés

L’Europe est enviée pour sa prospérité, son infrastructure, son organisation de la société, son Etat de droit et son système de sécurité sociale. Elle attire des millions de personnes des pays émergents qui rêvent de conditions de vie meilleures et d’un avenir plus radieux.

Le plus grand fournisseur d’aide humanitaire

L’Europe est la principale donatrice d’aide au développement au monde. L’Union européenne et ses Etats-membres donnent plus de 60 milliards d’euros, ce qui représente grosso modo 0,45% de leurs produits nationaux bruts combinés, pour des projets de développement dans l’hémisphère sud. Ceci représente environ cinquante-cinq pourcent de toute l’aide publique au développement dans le monde (c’est-à-dire l’aide fournie par les gouvernements), bien plus que la contribution faite par les Etats-Unis, et certainement plus que le Japon ou les pays émergents. De surcroît, d’innombrables projets de secours et d’aide au développement sont mis en place par des organisations non gouvernementales (ONG), des églises et des agences chrétiennes. Partout où les gens sont frappés par la famine, par le conflit militaire, par les désastres naturels ou par toute autre calamité, les Européens sont habituellement les premiers sur les lieux avec des équipes médicales, de la distribution de nourriture et un abri pour les réfugiés.

Première destination touristique

L’Europe est la destination touristique numéro un au monde, surtout grâce à son riche héritage chrétien et culturel tel que les cathédrales, les monastères, les musées remplis d’art bibliquement inspiré et les concerts de musique sacrée. Sur la listes des touristes par pays, la France se classe première avec 75 millions de visiteurs par an.

Chaque année, le nombre de touristes continue à augmenter : en 2018, il augmenta de 6% pour atteindre un total de 1,4 milliard de personnes. Plus de la moitié d’entre eux, 713 millions de personnes, ont visité un pays européen. L’augmentation la plus forte était remarquée en Europe méridionale (+7%).

Un rôle primordial dans le Christianisme et la mission mondiaux

L’Europe n’est plus le centre de gravité du Christianisme mondial, ni même le centre de l’initiative missionnaire mondiale. Il est désormais d’usage de dépeindre l’Europe comme un continent ‘postchrétien’, un nouveau champ missionnaire, en contraste flagrant avec son passé glorieux. Cependant, malgré le déclin des Eglises et des missions, l’Europe compte encore dans le Christianisme mondial. Rome est l’épicentre de l’Eglise catholique romaine avec plus d’un milliard de membres officiels, c’est-à-dire la moitié de tous les Chrétiens déclarés dans le monde. L’Europe orientale est toujours le cœur du Christianisme orthodoxe. La contribution des organisations et des agences d’église européennes à la mission mondiale en terme de personnel et de soutien financier est toujours considérable.

Evert Van de Poll

Professeur d’Etudes religieuses et de Missiologie, Faculté théologique évangélique, Louvain, Belgique

Ceci est un extrait de son futur livre ‘L’Europe et l’Evangile’

Photo: domaine public (www.flickr.com)

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top