skip to Main Content
Dix Ans De Vista

Dix ans de Vista

De Vista Magazine

Lorsque Vista commença il y a dix ans, nous croyions qu’il y avait une nécessité d’une information sur la mission en Europe basée sur la recherche. L’Europe est un contexte pour la mission si diversifié et dynamique. Chaque situation européenne est unique, et pourtant en même temps, sujette aux influences et aux changements qui sont communs dans tout le continent. Où les pasteurs surchargés, les responsables de mission et les professionnels peuvent-ils trouver des informations fiables pour les aider à penser aux questions clés qui touchent à la mission en Europe aujourd’hui ?

Notre rêve était que Vista puisse rencontrer ce besoin.

Lorsque nous considérions ce que le sommaire de Vista devait être, nous nous étions rapidement mis d’accord sur ses caractéristiques clés. Chaque édition se focaliserait sur un seul sujet avec des articles de perspectives et auteurs multiples. Les auteurs seraient choisis pour refléter des perspectives évangéliques différentes et, là où c’était possible, nous rechercherions à donner une voix aux auteurs dont les points de vues sont rarement entendus. Le contenu devait être robuste, dirigé par des recherches et des analyses solides, mais rédigés avec des mots simples et accessibles, et libres de références textuelles académiques. Et les articles devaient être brefs, illustrés avec des graphiques et diagrammes là où c’était possible. Pendant dix ans, nous sommes restés fidèles à ces principes de base.

En regardant à l’année 2010, nous étions déjà aux prises avec des sujets qui ont continué à définir la décennie. La publication 1 d’avril 2010 traitait de la migration et du nationalisme. La publication 2 était sur l’islam. La publication 3 s’attaquait à la sécularisation. Sans surprise, nous avons revisité ces sujets plusieurs fois au cours des dernières dix années.

Des questions monographiques ont marqué des étapes importantes comme le 25ème anniversaire de la chute du Mur de Berlin ou Brexit. Et nous avons aussi exploré des sujets plus pratiques comme l’implantation d’église et l’église multiculturelle.

Le danger de la généralisation

Nous avons souvent dit qu’il existe trois dangers lorsque nous pensons à la mission en Europe. La première est la généralisation abusive : traiter l’Europe comme un contexte plus ou moins uniforme pour la mission. Donc, nous pensons que ce qui est vrai pour une partie de l’Europe sera vrai partout et ce qui fonctionne dans une partie de l’Europe fonctionnera partout. Nous ignorons les différences régionales. Nous appliquons des solutions urbaines aux problèmes ruraux. Et nous prenons de la littérature, des cours, et des méthodologies qui ont été efficaces dans une partie de l’Europe, et les traduisons dans d’autres langues européennes, et considérons cela suffisant pour que ces idées soient contextualisées.

Oui, la globalisation a une culture homogénéisée à travers le monde. Et oui, l’Union européenne a créé des ponts politiques et culturels entre les pays. Mais chaque pays et région d’Europe est unique avec son propre contexte missiologique et son histoire spirituelle particulière. Il n’y a pas de livre qui peut vous dire comment atteindre votre ville avec l’évangile en 2020. Vous devrez écrire ce livre pour vous même !

Le danger de l’hyper-localisation

Un autre danger égal et opposé est celui de l’hyper-localisation. Dans le monde des affaires, cela signifie la commercialisation de produits sélectionnés à cause de leur pertinence locale particulière ou des préférences du consommateur. Une chose similaire peut se produire lorsqu’on s’engage dans la mission dans une ville ou dans un district. Nous savons, ou nous pensons savoir, ce qui se produit dans notre localité. Nous sommes méfiants face à toutes idées, matériels ou visions qui viennent du dehors. « Oh, cela ne fonctionnerait jamais ici », disons-nous. « Ceci peut être vrai dans votre partie du pays, mais pas dans cette ville ». « Vous ne comprenez pas. Vous n’êtes pas né ici ». Nous avons entendu tout cela de la part de responsables chrétiens à un moment donné ou un autre.

Toute la mission est une mission locale. Il s’agit de vraies personnes dans des vraies communautés. Et sa manifestation primaire est l’église locale. Mais les jours où les communautés locales peuvent exister en glorieuse isolation sont révolus. Aujourd’hui, les informations et les idées sont communiquées en un instant à chaque foyer, de Londres à Lesbos, de la Laponie à Lisbonne. Les problèmes de la migration, du nationalisme, de l’islam, de la sécularisation et autres sont des problèmes dans toute l’Europe. Il peut exister des défis locaux associés mais toute l’Europe doit affronter ces questions. Nous ne pouvons pas nous permettre d’avoir un point de vue étroit.

Le danger du parallaxe

Depuis sa création, Vista a essayé de contrebalancer les visions globales et locales de l’Europe. Les deux sont fondamentalement importantes. Mais lorsque nous avons une vision appropriée de l’Europe, un troisième danger que nous devons éviter est celui du parallaxe.

Dans un éditorial de Vista de 2013, j’expliquais ce défi de la manière suivante :

« Telle est la diversité de l’Europe d’aujourd’hui dans un contexte pour la mission que tout point de vue individuel souffre nécessairement d’un certain degré de parallaxe. La parallaxe est définie comme le déplacement apparent d’un objet causé par le changement de la position depuis laquelle il est vu. Même les lettres de cette page de Vista apparaissent dans un endroit différent lorsqu’elles sont vues au travers d’un œil au lieu de l’autre. Heureusement, la plupart d’entre nous avons deux yeux nous permettant de bénéficier d’une vision stéréoscopique qui nous donne non seulement une plus grande acuité et profondeur mais la capacité de localiser précisément l’objet observé.

De manière analogue, lorsque les chercheurs cherchent à comprendre une réalité, ils s’engagent dans une triangulation, où les données dérivent de plusieurs sources différentes et sont habitués à intégrer, vérifier et interpréter le sujet en considération. C’est ce que nous avons cherché à atteindre depuis notre toute première édition de Vista, rassembler les perspectives considérées de la mission de toute l’Europe qui peuvent nous permettre d’atteindre une plus grande acuité, profondeur et compréhension positionnelle : ‘où nous sommes’ ».

Vision 2020

Alors que nous entrons dans une nouvelle décennie, les éditeurs de Vista sont plus convaincus que jamais de la nécessité de posséder des perspectives continentales et locales en tension, et d’inclure des articles par des auteurs dont les perspectives sur un sujet donné sont différentes, afin que nous voyions quelque chose sur la complexité et la profondeur des problèmes à travers l’Europe.

Pour les prochains douze mois, Vista s’associera avec le Rassemblement de Lausanne Europe 2020 en Pologne, en octobre 2020 (https://www.lausanneeurope.org/fr/). Les éditions Vista 35, 36 et 37 contiendront des articles sur différentes questions, chacune écrite par des orateurs clés du rassemblement d’octobre 2020.*

Chaque mois, des délégués de la conférence se rassembleront avec dix ou douze autres personnes de leurs réseaux afin de réfléchir aux questions cruciales pour la mission en Europe aujourd’hui, de s’engager avec les Ecritures, de considérer les aspects de l’apostolat et de la mobilisation pour la mission, et de prier. L’outil clé pour la réflexion missiologique sera les articles de Vista. Si vous êtes intéressés à vous joindre à l’un de ces groupes, faites-le nous savoir et nous chercherons à vous connecter avec un délégué de votre pays. 

Vista Nueva

Afin de célébrer ce jalon de dix ans, les éditeurs ont décidé qu’il était temps de donner à Vista un nouveau look et un site web reconçu.

Comme auparavant, chaque question est disponible gratuitement pour le téléchargement. Mais désormais, tous les articles sont accessibles et consultables de manière indépendante, et non seulement en tant que partie d’une publication. Il y a une abondance de connaissance et de visions précieuses sur plusieurs thèmes différents. Nous vous encourageons donc à consulter ce site : https://www.europeanmission.redcliffe.ac.uk/. Si vous trouvez quelque chose d’intéressant, s’il vous plait, partagez-le sur les médias sociaux ou faites les parvenir à vos collègues.

Notre vision pour Vista a toujours été de faire de l’information basée sur des recherches solides sur la mission en Europe et disponible pour quiconque en a besoin. Darrell Jackson, Jo Appleton et Jim Memory ont été avec Vista depuis le début. Chris Ducker nous a habilement aidé pendant plusieurs années, et plus récemment, Evert van de Poll a apporté une vision alternative bien nécessaire. Après dix ans, les éditeurs de Vista remercient Dieu pour le petit miracle que chaque édition est, et pour les douzaines de contributeurs dont les visions ont fait de Vista ce qu’il est. Soli Deo Gloria.

Jim Memory, au nom de l’équipe éditoriale de Vista

* À cause de la pandémie du coronavirus, le rassemblement Lausanne est reprogrammé, du 17 au 21 novembre 2021. Un événement virtuel est prévu pour octobre 2020. (Pour plus d’informations, visitez https://www.lausanneeurope.org/fr/)

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top