skip to Main Content
Un Voyage Européen #46 – Köyliö (Finlande)

Un Voyage européen #46 – Köyliö (Finlande)

La Finlande est une des plus riches nations au monde. Et pourtant, comme le remarquait le philosophe indien Vishal Mangalwadi, la Finlande n’a jamais été un empire colonial. Nous ne pourrions également pas attribuer sa prospérité à ses ressources naturelles… Donc, qu’est-ce qui a rendu cette prospérité possible ? Un regard plus proche dans le passé de ce pays révèlera l’influence énorme que la Bible a eu dans cette nation.

Vu qu’un seul épisode ne sera pas suffisant pour expliquer ceci, je propose de commencer une nouvelle minisérie pour explorer certains faits qui ont donné une âme à la Finlande.

Lors de la 23ème étape à Turku, nous avions déjà exploré comment la Finlande a reçu sa langue écrite à travers Mikael Agricola, le réformateur finlandais qui étudia auprès de Martin Luther à Wittenberg. Il créa l’alphabet finlandais et traduisit des portions de la Bible. Ceci a eu bien évidemment un impact énorme sur le développement de la Finlande.

Aujourd’hui, cependant, nous irons à 90 km au nord de Turku, dans un village appelé Köyliö. Même s’il couvre un territoire de près de 260 km2, la population locale n’atteint qu’un peu plus de 2.500 habitants. Mais l’endroit précis que nous allons visiter est une île sur le Lac Köyliö situé à 2 km à l’est du village. Mais pour l’atteindre, nous devons parcourir 8 km jusqu’à un lieu-dit appelé Kirkkoniemi (ou Cap de l’Eglise) sur la rive orientale du lac. De là, nous traverserons le lac, en barque ou même à pied en hiver, pour arriver à Kirkkokari, qui signifie tout simplement l’Îlot de l’Eglise.

A première vue, cette île n’est pas différente des près de 180.000 îles de Finlande : elle est inhabitée et couverte de sapins. Néanmoins, lorsque nous posons nos pieds sur l’île, nous réalisons rapidement qu’il y a quelque chose de particulier ici : une petite table en marbre et un monument derrière avec une croix au-dessus. Nous sommes en réalité devant le seul site de pèlerinage catholique romain de Finlande.

Donc, pourquoi y-a-t-il un site de pèlerinage catholique romain dans cette nation à prédominance luthérienne ? Et pourquoi sommes-nous ici ?

Ceci est un des meilleurs endroits pour expliquer comment le Christianisme s’est enraciné en Finlande. Car le Lac Köyliö est supposé être l’endroit où Saint-Henri, le premier évêque de Turku, fut assassiné.

Les sources sur sa vie sont rares. L’une d’entre elles est une tradition orale remontant probablement à quelques décennies après sa mort. Elle fut mise par écrit au 19ème siècle par Elias Lönnrot dans sa célèbre saga nationale finlandaise Kalevala

Henri est probablement né en Angleterre au 12ème siècle. Il partit être missionnaire en Suède, où il devint l’Evêque d’Uppsala, la ville où le roi de Suède résidait. Et à son époque, le roi était Eric, un chrétien catholique romain qui mourut plus tard en tant que martyr.

Eric voulait évangéliser les terres au-delà de la Mer Baltique, c’est-à-dire la Finlande. Et à l’époque, les tribus finlandaises faisaient parties des derniers peuples européens à être encore païens. Le roi chargea Henri d’aller évangéliser et d’organiser l’Eglise finlandaise.

Selon le Kalevala, Henri arriva dans la région de Köyliö et se rendit dans une propriété d’un homme appelé Lalli. Ce dernier étant absent, Henri demanda l’hospitalité à sa femme. Celle-ci accepta à la condition de recevoir un paiement pour ceci. Mais lorsque Lalli retourna, sa femme raconta à son mari qu’Henri l’avait forcée de le recevoir. Lalli crût sa femme et assassina Henri. Une autre source explique qu’il fut assassiné car les tribus païennes s’opposaient à la christianisation de leur terre.

Quelle que soit la vérité derrière son assassinat, la mort d’Henri devint cruciale pour le développement du Christianisme en Finlande, et à travers ceci, pour le développement de la nation finlandaise.

La mission d’Henri en Finlande coïncide à peu près avec l’établissement du règne suédois dans le territoire. Sa mort précoce ne lui a pas permis d’accomplir beaucoup dans le pays. Cependant, après sa mort, la Suède aida à établir plusieurs églises dans le pays, la cathédrale de Turku (ou Åbo en suédois) dédiée à Henri étant la plus importante. Ces églises, à leur tour, devinrent fondamental pour l’organisation de la société finlandaise.

Cependant, il serait erroné de croire que le Christianisme arriva en Finlande à travers Henri, ou encore qu’il fut établi ici uniquement par la force. En réalité, le message de l’Evangile s’est sans doute établi par un processus graduel et paisible. Par exemple, lors des années récentes, certains bijoux chrétiens datant du 6ème siècle ont été découvert en Finlande. Et le contact des marchands finlandais avec des Chrétiens étrangers a plus que probablement fait partie du processus.

En conclusion, le caractère meurtrier de Lalli et la malhonnêteté de sa femme sembleraient très peu finlandais de nos jours. Leurs attitudes sont en contradiction totale avec une des valeurs principales du peuple finlandais, c’est-à-dire l’intégrité. Si Lalli et sa femme représentent le passé païen de Finlande, alors qu’est-ce qui a changé la culture finlandaise ? La seule explication plausible est l’enseignement chrétien en Finlande. La Bible enseignait qu’il est mauvais de tuer, de voler ou de mentir. Aujourd’hui, cette intégrité se remarque particulièrement dans le bas niveau de corruption en Finlande, ce qui est indispensable pour le succès économique. Mais l’intégrité ne doit pas être prise pour acquise et ne pourra être maintenue dans les siècles à venir si elle reste connectée avec sa source biblique.

A la semaine prochaine ailleurs en Europe.

Cédric Placentino

Responsable Centre Schuman pour l’Europe italienne et française

Suivez Un voyage européen ici.

Photo: Wikipedia – nom d’utilisateur: Joe K. – lien licence: https://commons.wikimedia.org/wiki/Commons:GNU_Free_Documentation_License,_version_1.2

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top